UFC Que Choisir de l'Aisne

Nos actions

Problème EJP avec EDF 

Madame C. a souscrit un contrat EJP chez EDF en 1983 mais à partir du 11/2018 l’enclenchement de l’EGP ne se fait plus. Premier appel, Madame C. a une conseillère qui n’a pas pu la renseigner. Deuxième appel, on lui répond qu’un technicien va passer vérifier le compteur. Premier diagnostic votre compteur est surement défectueux, il faut le remplacer par un Linky mais avec celui-ci il n’y aura plus de voyant d’alerte EJP ! Il fait quand même un essai de déclenchement manuel et là tout fonctionnement normalement ! Il avoue à demi- mot que la politique d’EDF incitait les abonnés à résilier leur contrat. Et suite à cette intervention, le compteur fonctionne de nouveau normalement mais une question se pose comment va-t-être facturée la consommation durant les 6 jours de non fonctionnement du compteur ? Madame C. se rapproche de L’UFC Que Choisir de l’Aisne qui rédige un courrier à EDF leur demandant de respecter le contrat. Peu de temps après Madame C. reçoit une proposition de dédommagement de 60€ qu’elle accepte.



Problème prêt Cardif 

M.R. contracte un prêt en 2013 auprès de Cardif (groupe BNP Paribas). Cinq ans après, M. R. suite à un arrêt de travail, demande à Cardif une prise en charge des mensualités. La société d’assurance demande des justificatifs que M. R. transmet à sa conseillère bancaire chargée de les transmettre. La société d’assurance dit ne pas avoir reçu les documents. M. R. contacte sa conseillère l’informant que la personne chargée de la transmission des documents les aurait ‘’perdus’’ ! La société d’assurance refuse donc de prendre en charge n’ayant pas reçu les documents dans le délai imparti. M. R. se rapproche de l’UFC Que Choisir de l’Aisne qui prend contact avec la conseillère bancaire de M. R. Celle-ci nous donne pour toute réponse qu’elle ne peut pas traiter avec nous pour raison de secret bancaire même en présence de M. R.. Nous voulons donc prendre rendez-vous avec le directeur de l’agence, même discours mais nous obtenons qu’il reçoive M. R. pour trouver une solution. Le dossier est reconstitué et après différents échanges qui ont pris un certain temps, M. R. reçoit enfin un acompte de 3 800€ de Cardif, le solde de 3 200€ lui est parvenu après.